La relation à l'autre

Travailler en entreprise nécessite d'accepter et de cultiver une bonne relation à l'autre.
 
La qualité de celle-ci est souvent affectée par des interférences provoquées par des perturbations émotionnelles liées à l'histoire de chacun. Une mauvaise communication, des non-dits, un manque d'assertivité produisent un déséquilibre  relationnel préjudiciable. C'est particulièrement le cas dans les diverses situations de tractation. En tant qu'activité et interaction, la négociation va de pair avec les émotions et celles-ci peuvent influencer son déroulement.
Un négociateur coopératif émet des émotions positives tandis qu'un négociateur compétitif émet des émotions plutôt négatives. On sait maintenant que l'intelligence émotionnelle corrèle positivement avec les aptitudes en négociation telles la créativité, la maîtrise verbale et la capacité de raisonnement. Celle-ci s'avère un atout majeur pour le négociateur qui sait en tirer profit. L'analyse transactionnelle permet de modéliser les relations à l'autre à l'intérieur  de l'entreprise. En les interprétant de manière subtile et en les réajustant, on optimise ainsi pleinement le fonctionnement du groupe.